A SAVOIR

Les C5 : des OVNI dans la sphère musicale locale

Les C5 : des OVNI dans la sphère musicale locale

02 février 2021
Lors du concert 100% compos au théâtre de la Chapelle en novembre dernier, ils devaient « juste » accompagner les compositeurs locaux. Au final, ils ont littéralement enflammé la salle. Rencontre avec cinq jeunes musiciens pour le moins talentueux et surprenants !
 
Ils sont cinq J, de là à faire un rapprochement avec un groupe illustre il n’y a qu’un pas … que l'on ne franchit pas car ces cinq garçons ont une autre approche de la musique et de la vie !
Trois frères, Josiah 18 ans, Jovani 17 ans, Joe 15 ans, un cousin, Junior 19 ans et l’ami de toujours, Jeremy 18 ans, composent le groupe. Autodidactes, ils ont débuté en se produisant à l’église de Sandy Ground. Il est vrai que dans la famille, les gênes musicaux sont omniprésents. Le grand-père déjà chantait à l’église tout comme le père, et tous deux étaient musiciens. D’ailleurs Rosan, le père, a toujours poussé ses trois fils et son neveu dans cette voie et aujourd’hui il ne cache pas sa fierté.
 
Confusion 5
 
Toutes les répétitions débutent de la même manière: qui va jouer de quel instrument ? Car toute la problématique réside dans le fait qu’ils sont interchangeables et ont des prédispositions pour chaque instrument ! Et même si chacun s’est attribué le sien, l’envie de jouer avec celui de l’autre est souvent bien tentante. Les négociations commencent alors, parfois les embrouilles. Une particularité qui n’est pas étrangère au choix du nom du groupe, les C5, C pour confusion (en anglais). Mais cela est anecdotique et trois à quatre fois par semaine ils se retrouvent pour répéter dans leur petit studio.
En concert, de la confusion il ne reste que le C, car les choses se mettent en place comme par magie … Junior à la batterie, Joe au clavier, Jérémy à la basse, Jovani à la guitare, Josiah au chant et cette magie opère sur le public.
 
Éclectisme et professionnalisme
 
Leur rêve absolu, être reconnus comme les meilleurs musiciens de la Caraïbe et pourquoi pas un peu plus loin et surtout être les meilleurs « performeurs » de tous les temps. Ils en ont les moyens, l’énergie et le talent et seront capables de se placer parmi les plus grands pour peu qu’on leur donne leur chance.
Amin, musicien que l’on connait bien sur l’île est un peu leur ange gardien et les suit de près, mais il est obligé d’avouer qu’ils mettent la barre très haut ! « C’est un groupe qui est perpétuellement à la recherche de l’excellence et se met la pression pour y arriver. Ils ont depuis bien longtemps dépassé le stade de l’amateurisme et sont dans la phase d’un travail acharné. C’est ce qui est impressionnant. Ils sont déjà pros et dépassent la plupart des musiciens de l’île ».
Côté musique, les C5 sont assez éclectiques et pour cause, ils aiment tous les styles, du reggae au RnB’ en passant par la pop ou la soca, le smooth jazz ou le rap pour Junior. Mais leurs reprises des grands standards sont totalement revisitées et leurs arrangements très personnels. Depuis peu, il s’essayent à la composition et deux chansons sont déjà abouties. Ils gardent la tête sur les épaules et bien que leur rêve avoué soit d’un jour vivre de leur musique, ils ont tous un plan B et suivent avec assiduité leur cursus scolaire.
En attendant que les concerts puissent reprendre tout comme la vie normale, ils répètent, font des maquettes tournent des clips en vue de participer à un grand concours international qui devrait avoir lieu dans le courant de l’année, avec l’envie de représenter leur île et de porter haut les couleurs de Saint-Martin. Localement, on pourra les retrouver lors de la seconde édition du concert des confinés (100% compos) au Yellow Sub à la Baie Orientale le 25 février prochain à 20h ou le samedi 27 février à 19h30 en live sur Facebook (We’re coming out). Des rendez-vous à ne pas manquer !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.