A SAVOIR

Analyse de la situation sanitaire dans les Caraïbes : les cas actifs ont doublé en huit jours

Analyse de la situation sanitaire dans les Caraïbes : les cas actifs ont doublé en huit jours

07 avril 2020

Le 30 mars le COVID-19 avait contaminé 755 590 personnes dans le monde. En huit jours, ce sont plus de 634 921personnes supplémentaires qui ont été infectées portant à 1 390 511 le chiffre des malades. On dénombre à l’échelle de la planète 79 091 décès. Dans la zone Caraïbes, le virus poursuit aussi son œuvre sur le même rythme : 1695 « actifs » le 30 mars, 3 465 aujourd’hui, soit plus du double !

Capture décran 2020 04 07 à 17.55.08

Cette hausse spectaculaire est, comme on le craignait, due en grande partie au nombre de cas qui ont plus que doublé en République Dominicaine, passant de 901 à 1956 avec 98 décès, et à Porto Rico qui voit son nombre de cas multiplié par trois et devient le deuxième foyer d’infection, désormais devant Cuba.

Mais d’autres territoires, jusque-là épargnés comme les Iles Vierges américaines ou les iles néerlandaises (St Eustache, Bonnaire et Saba) ont enregistré leurs premier cas entre la fin de la semaine dernière et ce week-end. Les Iles Vierges américaines sont passées en à peine cinq jours de zéro à 42 cas et à un décès.

Les 28 îles recensées comptaient 66 décès il y a une semaine contre 176 à ce jour. Haïti, la Barbade, les îles Turks & Caicos enregistrent un premier mort chacune et les Bahamas, leurs cinq premiers décès sur cette seule période.

Quelques notes d’espoir cependant, avec la stabilisation, pour les îles les plus proches, de Anguilla et de Saint-Barthélemy, et surtout le nombre de personnes guéries qui augmente peu à peu, dépassant aujourd’hui, certes de peu, le nombre de décès.

Saint-Martin et Sint Maarten :

Si l’on cumule les chiffres, l’île recense actuellement 55 cas « actifs » : 15 pour Saint-Martin et 40 pour Sint-Maarten qui passe en une semaine de la vingtième à la dixième place et déplore 6 décès en moins de sept jours. Mais, il faut également tenir compte du nombre de personnes confinées en partie néerlandaise et qui présentent des symptômes de la maladie, soit 196 personnes, qui ne sont pas comptabilisés dans les chiffres officiels.
Plus que jamais, il est donc important de respecter les mesures mises en place pour endiguer la pandémie … revenir à une vie normale, dépend de l’esprit citoyen de chacun.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.